Accueil

L’intégration des bouquets de revues électroniques dans les collections des bibliothèques académiques a entraîné des efforts budgétaires et humains tels que la question de la valeur de ces mêmes collections a été soulevée. Or, plus que jamais, dans une économie du Web et de l’information scientifique numérique, la valeur de l’information se définit par son usage. Pour le monde des bibliothèques, habitué jusque-là à créer de la valeur à partir de collections, il s’agit d’un changement d’approche. Car le glissement de la valeur vers l’usage oblige les bibliothèques, pour justifier leurs dépenses, à tenir compte de l’impact que peuvent receler ces collections sur les activités d’une communauté d’usagers. Pour autant, parler de valeur dans le monde des bibliothèques académiques reste un sujet complexe et peu investi. La première question qui s’impose est celle de sa mesure. Les études de « Retour sur Investissement » - (ROI) sont donc une des réponses les plus communes pour mesurer la valeur des bibliothèques et de leurs activités. Peu nombreuses dans le monde académique, complexes d’élaboration, elles ne bénéficient pas de modèle éprouvé. Le laboratoire ELICO, organise en partenariat avec le consortium Couperin une journée d’étude nationale visant à présenter une actualité des travaux et approches mobilisées dans le monde des bibliothèques autour de la valorisation de leurs ressources électroniques. Le programme associe des interventions du monde de la recherche nationale et internationale ainsi que du monde des bibliothèques. La journée se veut une contribution aux efforts méthodologiques relatifs aux études ROI, et aide à entreprendre des démarches d’évaluation des collections électroniques.

Personnes connectées : 1